LE PROJET
   
   
Rêver jusqu'à l'insomnie perpétuelle, désirer jusqu'à la folie, fantasmer jusqu'à en perdre la raison, voilà le scénario qui se déroulait sans cesse dans ma tête. Pendant que d'autres vaguaient à leurs différentes occupations, je m'assoyais, l'âme rêveur, devant une beauté divine : ma carte du monde tapissant tout le mur de ma chambre. M'évader à la vue de ce parchemin des temps modernes était bien beau, mais beaucoup trop court! C'est alors que je me suis fait la promesse de pousser mes rêves jusqu’au bout. Dès lors, j'ai entrepris de vivre avec l'incertitude et la passion du moment présent afin de pouvoir m'épanouir pleinement! C'est ainsi que L'ange de la liberté est né...
 
Armé de ma caméra et ma fougue, je suis parti découvrir les réalités et les cultures du monde entier, relever un formidable défi personnel inspirant pour des milliers d'autres, ainsi que de réaliser un concept photo mondial. En bref, tout cela consistait à franchir les contrées d'une cinquantaine de pays en 20 mois, tout en ayant en tête un esprit de découverte, de partage et d'apprentissage! En partant seul, j’avais ainsi la possibilité de jouir d'une flexibilité totale : j’étais en mesure de m'ouvrir davantage à l'échange et de me permettre de vivre des moments d'émotions intenses!
   
         
   
QUI EST "JE" ?!
   
   

"Je" ?! Arriver à le définir, c'est le travail d'une vie. Dans mes différentes expériences, il se perd, il se confronte et il évolue. Le 27 février 2008, il est décédé… Depuis, il renaît toujours de plus en plus fort à chaque instant.

Le fou, le cowboy, le «Dora l'exploratrice» (hihi), le Alexander Supertramp (into the wild), le Che, «the walking Jesus» … je souris toujours aux différents surnoms que les gens me donnent. Chose certaine, le fou me convient parfaitement.

Fou d'aventures, fou des gens, fou de la vie! J'essaie tout, je goûte à tout, je vis à fond! Je suis un passionné, un rêveur et un fonceur!

J'aime les betteraves, mais j’haïs la routine. J'adore l'alpinisme, mais je déteste les endives.

Je parle fort et j'aime ça! D'hier à aujourd'hui, j'ai su me créer des opportunités me permettant de jacasser librement. Président de mon école primaire à conseiller municipal jeune, passant par comédien amateur et capitaine de hockey, j'adore partager mes opinions afin de faire progresser ce qui me tient vraiment à cœur. Il s’agit entre autres de plusieurs implications bénévoles me permettant d'obtenir la bourse canadienne d'Excellence du Millénaire en 2005.

Je suis un ivrogne; ma soif d'aventure ne sera jamais rassasiée. En fait, j'ai commencé à boire très tôt. Il était environ 9H15 am. Hihi! Sérieusement, en 2004, j'ai complété deux semaines de cyclo-tourisme dans le sud de la France.

 

À 16 et 17 ans, j'ai parcouru le Canada avec mon «pick-up» afin de participer à deux programmes d'Immersion Anglaise.

De plus, je suis parti sur le pouce à Québec pour vivre en sans-abris pendant 5 jours; ainsi, je voulais voir, vivre et essayer de les comprendre. À 16 ans, dénudé de tout artifice, on s'ennuie rapidement de sa mère. Couché sur des bouts de carton à -30˚C, le grand confort d'un petit lit douillet nous trotte constamment en tête. Cependant, cela nous fait grandir rapidement.

Woutoutou! Et vient KATIMAVIK. Un programme de neuf mois axé sur le bénévolat à travers le Canada. L’idée de trimballer sa vie dans un sac, de faire la rencontre de l'inconnu, de mettre à profit le sens du défi, de s’entraider…voilà ce qui m’a poussé à embarquer! Une fois mon engagement communautaire terminé, je DOIS faire un tour du monde! Ce n’est plus qu'une simple envie, mais bien une fixation et un «must»! Pourquoi se contenter de l'immédiat ou du lointain «pré-mâché»? Je veux créer ma propre opinion sur les peuples du monde entier, je veux confronter mes valeurs, je veux définir mon "JE".

Et ainsi va la vie qui va! Saisir l'opportunité, au risque de l'échec…non, plutôt au risque d'une expérience de plus à mettre dans son bagage! Remplir ma tête d'images, mon cœur de rencontres et mon âme de vie, devenir le "JE" souhaité, celui qui adore la vie mais déteste les endives, voilà mon désir le plus profond !

   
         
   
MAROUTE
   
   
À chacun sa route, à chacun son voyage! Les " Been there done that" ou les "Je veux tout voir, tout faire en 2 jours" sont des voyageurs de consommation. Une photo de ci, une photo de ça, au risque de ne pas vivre pleinement le moment présent, ces derniers auront au moins le "plaisir" d'être nostalgiques devant leurs photos! Au départ, j'en étais un d'entre eux. Le temps nous presse et l'argent se volatilise rapidement. On veut maximiser les découvertes au cours de notre voyage : on est toujours sur la route, fatigué et stressé.

WOW, time out! La planification serrée crée une source de stress totalement inutile. Donc, planifier mon itinéraire a été très simple. J'ai décidé l'Est ou l'Ouest et j'ai marché. Bateau, train, dos d'âne, vélo, auto, moto, j'ai gardé le cap vers l'Ouest.

 
Je m'informais au fur et à mesure sur les formalités du pays suivant. En raison des saisons, des gens rencontrés, des visas à se procurer, ma route se dessinait au jour le jour. J'étais libre d'aller où ce que je veux sans avoir l'angoisse de passer à côté de certains incontournables. Sans aucun plan, tout devient une découverte de plus, un extra au voyage.

53 pays plus tard, je peux vous dire que je n'ai aucun regret sur l'itinéraire emprunté. J'ai priorisé les rencontres au lieu des sites touristiques. Je me souviens davantage de la jolie indienne rencontrée au Taj Mal que l'attraction en elle-même. C'était ma philosophie tout au cours de mon voyage : découvrir les différents peuples plutôt que de voir en vrai ce que j'ai déjà vu et revu en photo!
   
         
   
LA LIBERTÉ
   
   
La liberté, comment la définir? Un concept abstrait qui est la source de milliers d'interprétations. Certains y croient et d'autres se laissent gouverner aveuglément. Je crois fermement, sans pour autant être utopique, être le seul maître de mes propres décisions dans une société votée et acceptée. Autrement dit, je dessine consciemment ma propre voie dans un cadre prédéfinit et en total respect d'autrui. Une religion, un cadre.
 
Une langue, un cadre. Un pays, un cadre. Je suis fasciné de voir jusqu'où la liberté peut se rendre. Si l'argent et le pouvoir n'entrent pas en ligne de compte, la liberté ne se confine plus qu'à un individu, mais plutôt à la terre entière. C'est ce que j'ai tenté de prouver en mobilisant une centaine d'enfants provenant des quatre coins du monde, afin de représenter symboliquement ma plus grande valeur, la LIBERTÉ!
   
   


   
         
   

TOUR DU MONDE | BEFORE YOU GOGO ! | OUKOIKI ? | À L'AFFICHE | NAMASTE
Conception & Réalistion - Legroupeornage.com